GRAITEC Group News

Actualités Groupe GRAITEC






13/06/2013

Happy Birthday Arche !

Happy Birthday Arche ! Ça fait tout juste 20 ans que Arche a été commercialisé pour la 1ère fois. Derrière cette belle réussite, il y a au départ un homme, Manuel Liedot, aujourd’hui Directeur Marketing Produit Recherche et Développement.


Qu’évoque Arche dans votre esprit ?

A titre personnel, Arche et plus particulièrement Arche Ossature, représente le début de ma carrière professionnelle. Il n’existait pas de programme de descente de charges. On interrogeait les professionnels, on décodait les règles de l’art et les normes et on essayait d’automatiser tout ça. Quand nous avons cherché un nom pour ce logiciel il y a 20 ans, le nom “Arche“ s’est rapidement imposé : la simplicité et l’évidence de l’objet architectural, la racine étymologique, l’Arche de la Défense qui à l’époque marquait les esprits. Nous avons également trouvé qu’il répondait bien à notre autre marque de l’époque, “Effel“. Arche n’a pas été le premier programme de calcul béton armé sur PC, mais ça a été le premier à apporter le module de descente de charges. Le passage assez récent aux Eurocodes a encore accentué la valeur que pouvait avoir ce programme pour nos utilisateurs. Après 20 ans de développement continus et de nombreux échanges avec nos utilisateurs, je crois qu’on peut dire que Arche est devenu le logiciel de référence en France pour le calcul béton armé.


20 ans c’est un bel âge : comment expliquer cette longévité et le succès qui l’accompagne ?

Arche répond à un vrai besoin des Bureaux d’Etudes. C’est un outil professionnel qui aide les ingénieurs de la construction pendant toutes les étapes du dimensionnement et de l’exécution béton armé. Au-delà du logiciel, le succès s’explique également en grande partie par la proximité de GRAITEC avec ses clients.


A 20 ans on n’a pas besoin de lifting mais comment préparez-vous les années à venir ?

Quand on est un logiciel, on peut avoir besoin d’un lifting avant 20 ans… Nous en avons d’ailleurs opéré un sur Arche Ossature en 2009 avec la refonte de l’interface utilisateur. Par ailleurs, nous ne relâchons pas nos efforts sur les évolutions normatives avec l’implémentation constante des derniers Eurocodes.
Les années à venir seront également celles de la convergence CAO/Calcul, sous l’influence grandissante du BIM. L’objectif étant qu’un modèle de structure puisse être utilisé facilement à la fois pour le calcul de la structure et la création des plans de coffrage.
Même chose pour le ferraillage : les plans issus des modules Arche arriveront bientôt dans un environnement CAO qui permettra aux utilisateurs d’intégrer les éléments Arche dans le projet global de ferraillage, de compléter ces plans, de sortir des poids plans par étage ou de vérifier des collisions d’armatures entre plusieurs éléments.
D’ailleurs, la version 2013 de Advance Concrete reprend les plans de Arche Poutre Poteau et Semelle 2013 de manière extrêmement automatique. C’est un premier pas important dans cette direction.
Mais, toutes ces idées doivent être validées par les utilisateurs. En tant qu’éditeur de logiciel, on doit évidemment essayer d’anticiper les demandes, mais on doit surtout ne jamais oublier que le logiciel est au service de l’utilisateur.