GRAITEC Inc. News

Actualités GRAITEC France






19/09/2012

Construction du stade Jean Bouin : CTE Strasbourg témoigne...

Construction du stade Jean Bouin : CTE Strasbourg témoigne

D’envergure internationale, CTE est un Bureau d’Etudes spécialisé dans le calcul, la conception, l’optimisation et les études d’exécution de toute structure pour le bâtiment et le génie civil dans le domaine de l’Ingénierie des Structures et des Energies Renouvelables. Connaissant une forte activité, CTE a 4 agences régionales sur le territoire français (Mulhouse, Strasbourg, Dinard et Lyon) et s’est implanté au Brésil, au Vietnam, en Allemagne et en Pologne.

Fort d’une expérience de plus de 25 ans et reconnu dans le métier de l’Ingénierie des Structures et le calcul béton armé, CTE accompagne ses clients, de la conception à la réalisation de leur projet, grâce à de fortes ressources informatiques et à un personnel qualifié et motivé.
Depuis 1985, CTE a connu une forte croissance qui s’est notamment traduite par le passage d’un effectif de 4 personnes à plus d’une centaine, dont 30 ingénieurs.

Laurent MAHÉ, Ingénieur Génie Civil, nous parle de cet ouvrage d’envergure

Construction du stade Jean Bouin : CTE Strasbourg témoigne Construction du stade Jean Bouin : CTE Strasbourg témoigne

Pouvez-vous nous donner un bref descriptif de ce projet ?

Le stade Jean Bouin est un stade de 20 000 places où évolue l’équipe de rugby du Stade Français. Il abrite plus particulièrement les bureaux du Stade Français, des installations sportives diverses, des salles de réception, des loges et des commerces. L’agence de Strasbourg était en charge de la construction de la tribune Nord, dont l’infrastructure est sur 3 niveaux (jusqu’à moins 10 mètres de profondeur) composée de 5 blocs séparés par des joints de dilatation et dont la superstructure est sur 8 niveaux composée de 3 blocs séparés par des joints de dilatation. Les agences de Lyon, Mulhouse et Porto Alegre au Brésil étaient en charge des autres tribunes.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières sur ce projet ?

Sur ce projet, la maîtrise des efforts de contreventement s’est avérée complexe, avec des efforts de poussée de terre en infrastructure (5 blocs), et des efforts de vent en superstructure (3 blocs). En effet, la façade Nord inclinée générait des efforts dans le système de contreventement, lui-même assuré par des voiles en sous-sol et par des voiles et des portiques en superstructure.
Il nous a également fallu gérer l’interface entre la couverture supportée par une charpente métallique en auvent et les tribunes couvertes par une résille en béton ultra haute performance (BFUHP).
Par ailleurs, l’ouvrage est fondé sur pieux, les parois périphériques en infrastructure sont des parois parisiennes (pieux + béton projeté) et le dernier sous-sol est cuvelé.

Quelle a été votre démarche pour ce projet et comment avez-vous travaillé ?

Construction du stade Jean Bouin : CTE Strasbourg témoigne

La réalisation d’un modèle élément fini en 3D a été déterminante pour répondre en partie aux difficultés du projet. En complément des méthodes de calcul dites « traditionnelles » ce modèle nous a permis de tenir compte des efforts de contreventements dans les calculs, paramètre difficile à intégrer par d’autres méthodes étant donné la complexité du projet.
En outre, les raideurs relatives entre les portiques et les murs ont été pris en considération pour la distribution des efforts dans ces éléments. Enfin, nous avons également simplifié l’interface entre la charpente métallique en auvent et les tribunes couvertes par une résille en béton ultra haute performance au prix d’une modélisation plus complète dès le départ du projet : la charpente a été modélisée précisément et rapidement à l’aide de fichiers .dxf importés, et les charges de vent, qui ont fait l’objet d’une étude en soufflerie numérique, ont été incorporées via des fichiers textes à partir de listing Excel provenant de l’étude en soufflerie.

Quels bénéfices retirez-vous de l’utilisation d’Advance Design ?

Pour un projet aussi grand et complexe que le stade Jean Bouin, avec des interfaces entre différents matériaux et de nombreux cas de charges, une modélisation 3D globale éléments finis devient quasiment indispensable pour répondre aux impératifs de délais et d’optimisation. Dans ce contexte, le logiciel Advance Design est un outil ergonomique et fiable, aussi bien au niveau de la saisie du modèle que de l’exploitation des résultats.