Abonnez-vous aux flux RSS Abonnez-vous aux flux RSS

FAQ



Comment prendre en compte l’effet des déplacements différentiels d’appuis dans les calculs ?

  • Logiciel :

     Melody
  • Module :

     Portique
  • Question :

     Comment prendre en compte l’effet des déplacements différentiels d’appuis dans les calculs ?
  • Rubrique :

     Modélisation
  • Difficulté :

     **

Réponse

Les règles PS92 permettent de se dispenser de réaliser la solidarisation des points d’appuis (fondations) d’une structure sous réserve de prendre en compte dans les calculs les effets des déplacements différentiels [Article 4.33 a) du § 4.3].

La valeur du déplacement différentiel est définie dans l’article 5.32 du § 5.3 du PS92. Cet article donne notamment les formules et le tableau présentés ci-après :

Comment prendre en compte l’effet des déplacements différentiels d’appuis dans les calculs ?

Comment prendre en compte l’effet des déplacements différentiels d’appuis dans les calculs ?

La grandeur X correspondant à la distance horizontale entre deux points d’appuis.

Dans le cas d’un portique dont les deux poteaux sont distants de 20 m (=X) avec les hypothèses sismiques ci-après, le déplacement différentiel est de 7,5 mm.

- Zone Ib
- Ouvrage de classe B
- Site S2
- Coefficient topographique = 1

d = 1,5 x 1 / 1 x 2,5E-4 x 20 = 0,0075 m

Les deux cas de figures ci-après sont à envisager :

Comment prendre en compte l’effet des déplacements différentiels d’appuis dans les calculs ?

D’après l’article 6.12 du PS92, les efforts issus des déplacements différentiels doivent être combinés avec les efforts de l’analyse sismique simplifiée (étude des vibrations de la structure avec des appuis fixes – Melody utilise pour cela la méthode de Rayleigh).

Démarche à suivre dans Melody Portique

1) Faire une étude sismique classique sans déplacement d’appuis.
Calcul sismique simplifié.

Imposer les déplacements par un clic droit dessus le nœud choisi et le menu context « Efforts /Imposer déplacements » qu’il faut placer dans le cas sismique SX (dans notre exemple c’est le chargement n°12) pour le premier cas de déplacement d’appuis.

Comment prendre en compte l’effet des déplacements différentiels d’appuis dans les calculs ?

Lancer la vérification.

2) Refaire un second passage avec le deuxième cas de déplacement d’appuis.
Pour inverser le sens des déplacements d’appuis saisis pour le cas 1 :
- Aller dans la table des efforts,
- Sélectionner les déplacements au nœud,
- Changer le signe par le menu « Sélection/Intensités/Inverser ».

Important : En cas de changement de profilés, il faut refaire toute la démarche.