Abonnez-vous aux flux RSS Abonnez-vous aux flux RSS

FAQ



Comment sont calculées les contraintes sous combinaisons dans Effel Structure ?

  • Logiciel :

     Effel
  • Module :

     Structure
  • Question :

     Comment sont calculées les contraintes sous combinaisons dans Effel Structure ?
  • Rubrique :

     Résultats
  • Difficulté :

     **

Réponse

Le calcul des contraintes dans les éléments filaires est modifié dans la version 3.1 SP2 de Advance Structure (disponible à partir du 15 juillet 2008).

Pour une section donnée, le calcul des contraintes doit s'effectuer en plusieurs points de cette section.

Le principe de calcul des contraintes est désormais le suivant (en version 3.1 SP2) :

  • Pour les combinaisons de cas statiques, les contraintes sont calculées en chaque point à partir des sollicitations pour chaque cas de charges. Le logiciel effectue ensuite la combinaison des valeurs en ces points puis extrait les valeurs min et max à afficher sur écran.

  • Pour les combinaisons incluant des cas de charges dynamiques, le logiciel calcul les contraintes en différents points de la section, pour chaque mode propre. Il effectue ensuite la somme quadratique de ces contraintes (CQC ou SRSS), effectue la combinaison avec les autres cas de charges puis en extrait les valeurs min et max.
Il en résulte un temps de calcul un peu plus important mais une plus grande précision des résultats.

Dans le cas des sections circulaires, on peut noter des différences de résultats sous les combinaisons de cas statiques du fait que l'on décompose entièrement le calcul des contraintes.

En ce qui concerne les contraintes issues de combinaisons incluant des cas de charges sismiques, les différences sont moins importantes.

Lorsque les valeurs à calculer ne sont pas linéairement liées aux grandeurs de base (ex : déplacement D ou contrainte Sv), le logiciel effectue le calcul uniquement en fin de cycle (à l'issu du calcul des combinaisons).

En ce qui concerne les experts métiers, cette modification n'a pas d'influence car les optimisations et vérifications effectuées (béton, métal) le sont à partir des sollicitations et non à partir des contraintes calculées par Advance Structure.