Abonnez-vous aux flux RSS Abonnez-vous aux flux RSS

FAQ



Comment réaliser un calcul par phase?

  • Logiciel :

     Advance Design
  • Module :

     Module de base
  • Question :

     Comment réaliser un calcul par phase?
  • Rubrique :

     Méthodologie
  • Difficulté :

     **

Réponse


1. Définition du modèle
Afin d'expliquer l'utilisation du calcul par phase dans Advance Structure, nous allons traiter un exemple.
Cet exemple simple se compose d'une poutre de 10 m de longueur et d'une section rectangulaire de 20 x 30 cm. Le matériau utilisé est le B20 :

Comment réaliser un calcul par phase

Deux cas de charges sont appliqués :

Comment réaliser un calcul par phase Lors de la première phase, deux charges (1 et 2) d'une valeur de -10 t sont mises en places aux milieux des demi-travées. L'appui ponctuel à mi-travée est un appui élastique avec une raideur suivant Z importante (KTZ = 1E6 t/m) modélisant appui simple.
Comment réaliser un calcul par phase Lors de la deuxième phase, une seule charge (3) d'une valeur de -10 t est appliquée à mi-travée. L'appui ponctuel élastique a alors une raideur KTZ très faible (1E-3 t/m) modélisant l'absence d'appui.

Une combinaison (101) est créée 101 = 1*cas 1 + 1*cas 2.

Comment réaliser un calcul par phase

2. Calcul des phases
Avant d'avoir accès au calcul par phase, il est dans un premier temps nécessaire de mailler et d'expertiser la structure.

Comment réaliser un calcul par phase

Une fois la structure expertisée, il faut se rendre dans le menu Outils / Calcul par phase. La fenêtre suivante apparaît :

Comment réaliser un calcul par phase

En cliquant sur le bouton "Ajouter", nous allons créer trois phases. Dans la première phase, nous allons faire glisser le cas n°1 (noté 1 – CP) dans la case "Phase en cours" à l'aide du bouton ">>".
Dans la deuxième phase, nous allons faire glisser le cas n°2 (noté 2 – CP). La troisième phase comportera uniquement la combinaison n°101.

Il ne faut pas oublier de cocher les cases :
- "Activer le calcul par phase",
- "Pause du calcul après chaque phase".

Comment réaliser un calcul par phase

a) Phase n°1 : Un appui est présent à mi-travée
Nous allons sélectionner l'appui élastique à mi-travée et entrer une valeur 1E6 t/ml sur la raideur KTZ.

Comment réaliser un calcul par phase

Il suffit ensuite de lancer le calcul par le menu Analyser / Calculer.

Comment réaliser un calcul par phase

Le calcul de la phase n°1 est terminé. Pendant cette phase, seule la visualisation des grandeurs du cas n°1 sont accessibles.

Nous avons accès aux résultats du cas de charges n°1. Nous allons demander l'affichage des moments My. Le diagramme suivant apparaît :

Comment réaliser un calcul par phase

b) Phase n°2 : L'appui intermédiaire est supprimé
Nous allons sélectionner l'appui élastique à mi-travée et entrer une valeur 1E-3 t/ml sur la raideur KTZ. Les modifications sur le modèle de la phase n°2 sont terminées, il faut alors lancer le calcul par le menu Analyser / Calcul.

Le calcul de la phase n°2 est terminé. Pendant cette phase, seule la visualisation des grandeurs des cas n°1 et 2 sont accessibles.
Nous avons accès aux résultats du cas de charges n°2. Nous allons demander l'affichage des moments My. Le diagramme suivant apparaît :

Comment réaliser un calcul par phase

c) Phase n°3 : Calcul de la combinaison
Il suffit de relancer une nouvelle fois le calcul pour terminer la phase n°3 et obtenir ainsi la somme des phases définies dans la combinaison n°101.

Le calcul de la phase n°3 est terminé. Pendant cette phase, nous pouvons avoir accès à tout les résultats des cas n°1 et 2 et de la combinaison n°101.

Nous avons accès aux résultats de la combinaison n°101. Nous allons demander l'affichage des moments My. Le diagramme suivant apparaît :

Comment réaliser un calcul par phase

3. Remarques

Pour que le calcul par phase se déroule correctement, il faut déclarer dès le départ l'ensemble des cas de charges et des combinaisons. Les modifications entre deux phases ne peuvent porter que sur des caractéristiques éléments finis (sections, matériaux, conditions limites, etc.) et non sur des caractéristiques géométriques : il ne faut pas modifier la structure (ajout, déplacement ou suppression d'un élément).