Abonnez-vous aux flux RSS Abonnez-vous aux flux RSS

FAQ



Comment se passe la découpe des charges de dalle sous Arche Ossature ?

  • Logiciel :

     Arche
  • Module :

     Ossature
  • Question :

     Comment se passe la découpe des charges de dalle sous Arche Ossature ?
  • Rubrique :

     Hypothese de calcul
  • Difficulté :

     **

Réponse


Il faut bien dissocier dans Arche Ossature :
1. l'algorithme de découpe des charges de dalles sur les éléments porteurs (objet de cette FAQ).
Celui-ci découpe la dalle et affecte les charges de celles-ci sur les éléments qui la supportent (Poutres - Poteaux - Voiles).

2. l'algorithme de descente de charge (verticale) :
Celui-ci détermine le cheminement des efforts dans la structure du niveau le plus élevé jusqu'au fondation. Le programme calcule sur tous les éléments d'une structure modélisée dans l'espace, les efforts générés par la descente de charge gravitaire, et, si nécessaire à partir de ces efforts il pré-dimensionne les éléments. Nous ne traiterons pas ici des méthodologies (Descente de charges verticales Traditionnelle ou Eléments finis).

Concernant l'algorithme de découpe des charges de dalles sur les éléments porteurs, vous avez ici le choix entre deux méthodes, le choix est fait au niveau de la fiche de statut de la dalle : (Détection Auto - Ligne de rupture - Report EF). Les dalles ne reposent que sur les éléments placés sur leur pourtour.

Comment se passe la découpe des charges de dalle sous Arche Ossature

A) En "détection auto", c'est le logiciel qui déterminera la méthode utilisée (Ligne de rupture ou Report EF) suivant le paramétrage de la fenêtre Hypothèses / Méthode de calcul DDC / Méthode éléments finis, onglet Dalles. Cette fenêtre sera explicitée plus bas.

B) En "Ligne de rupture", le logiciel découpera la dalle (considérée isostatique) suivant des lignes d'influence qui sont intégralement définies par le sens de portée de cette dalle (défini au dessus de la fiche de statut de la dalle), et ceci sans tenir compte de la rigidité des éléments porteurs.

C) En "report EF", le sens de portée défini par l'utilisateur n'entre plus intégralement en ligne de compte et le logiciel ne reportera les efforts associées aux dalles qu'au prorata de la rigidité des éléments qui la reprennent.

A) "Détermination auto"
Dans le cas de la détermination automatique du report de charges, c'est la fenêtre Hypothèses/ Méthode de calcul DDC / Méthode éléments finis, onglet Dalles, qui déterminera la méthodologie utilisée.

Comment se passe la découpe des charges de dalle sous Arche Ossature

> Dans le cas de plancher courant (c'est le cas d'un plancher avec des appuis sur tout son contour, et ne reprenant que des charges uniformément réparties), l'algorithme de report de charges utilisé sera, par défaut, la Ligne de rupture.

> Dans le cas de plancher dalle (c'est le cas d'un plancher possédant un ou plusieurs bords libres sur son contour (balcon, plancher champignon), et ne reprenant que des charges uniformément réparties), l'algorithme de report de charges utilisé sera, par défaut, le Report EF.

> Dans le cas de plancher courant (c'est le cas d'un reprenant des charges ponctuelles ou linéiques du à la reprise de poteau ou de voile), l'algorithme de report de charges utilisé sera, par défaut, le Report EF.

B) "Lignes de rupture"
Les dalles sont des éléments isostatiques. La décomposition de la dalle sur ses porteurs se fait selon un partage basé sur les lignes de rupture. Ces lignes de rupture peuvent être modifiées par pondération des côtés de la dalle, les angles de "découpe" peuvent par ce moyen être modifiés par l'utilisateur (par modification des statuts de la dalle ).

Comment se passe la découpe des charges de dalle sous Arche Ossature

Dans le cas ou le sens de portée est spécifié sur deux côtés, le coefficient des côtés non porteur est pris par défaut à 0.1, conformément à la fenêtre Hypothèse / Méthode de calcul DDC / Méthode règlementaire, onglet Divers, car on considère souvent, dans le cas de plancher Poutrelles-Hourdis par exemple, que les entités parallèles au sens de portée reprennent tout de même une petite partie de efforts. Ce coefficient est modifiable.

Comment se passe la découpe des charges de dalle sous Arche Ossature

C) "Report EF"

C1. Processus
Quand une dalle est calculée aux éléments finis lors de la descente de charge traditionnelle tous les éléments situés en dessous sont pris en compte, sauf les éléments situés le long des côtés dont le coefficient de report de charges est inférieur à 0,1 qu'ils s'agissent de poutres, voiles, ou poteaux.

Nota : une poutre ou un voile extérieur à une dalle mais ayant un point commun avec elle, n'est pas considéré comme étant porteur (quelque soit le coefficient de report de charge du côté intercepté).

Les dalles peuvent être soit isostatiques, soit hyperstatiques :
> Isostatiques : dans le cas où le numéro de la dalle est un entier sans indice. Alors les sens de portée sont interprétés de la manière suivante : ne sont considérés que les appuis placés sous des côtés dont le coefficient est supérieur à la limite de portance définie dans les hypothèses de calcul
(« coefficient côté non porteur »).
> Hyperstatiques : dans le cas où le numéro est indicé les dalles sont calculées en continuité. Alors les sens de portée son interprétés de la manière suivante : tous les porteurs situés sous des côtés dont le coefficient de portance est supérieur au minimum de portance (« côté non porteur ») sont pris en compte. Si deux dalles ont un côté commun, porteur pour au moins une des deux dalles, alors les porteurs de ce côté deviennent porteur pour les deux dalles, même si l'autre dalle ne portait initialement pas sur ce côté.

Vous pouvez utiliser la fonctionnalité Associer Dalles, sur un ensemble de panneaux de dalles sélectionné, pour prendre en compte un phénomène de continuité. Dans ce cas, la détermination du report de charge passe de façon systématique en Report EF.

C2. Choix de la maille
Dans le cas d'un calcul aux éléments finis au niveau du report de charge (report EF), c'est la fenêtre Hypothèses / Méthode de calcul DDC / Méthode éléments finis, onglet Dalles, qui déterminera la taille de la maille utilisée (par défaut 0.9*0.9), mais le maillage se fera systématiquement en coques.

Comment se passe la découpe des charges de dalle sous Arche Ossature

Nota : le choix de la taille de la maille peut également être spécifié localement, dans la fiche de statut de la dalle.

Comment se passe la découpe des charges de dalle sous Arche Ossature

X / Y : il s'agit de la dimension des mailles utilisées lors d'un calcul aux éléments finis. La valeur par défaut est de 0.9 m par 0.9 m. Par contre lors de l'export de la dalle pour un calcul dans le module Plaque : la plus petite des deux dimensions est conservée pour générer des mailles carrées.